Ce site web utilise des cookies

Skip to main content

Depuis 2012, le Pays Vallée du Loir a développé une politique énergie-climat lui permettant d’appréhender localement :

  • Le changement climatique
  • La transition énergétique
  • Le développement des énergies renouvelables

 Les objectifs de la mission Énergie - Climat :

- La mise en place d’actions de sensibilisation/information pour les élus, les entreprises, les scolaires et le grand public ;
- La mise en place d’actions techniques à destination des collectivités, du secteur agricole et forestier ;
- La recherche de moyens financiers pour favoriser la mise en place d'actions favorisant la transition énergétique ;
- La réalisation d'études structurantes sur le territoire, aides à la décision politique : Bilan Carbone®, Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET), Plan de Déplacements Durables (PDD), Étude de vulnérabilité du territoire.

Le Pays Vallée du Loir a réalisé son Bilan Carbone®, un diagnostic territorial de ses activités et de son patrimoine entre 2012 et 2013. Ce diagnostic identifie les sources émettrices de gaz à effet de serre (GES), qui ont permis d'élaborer un plan d'actions pour les six prochaines années sur le territoire de la Vallée du Loir. Ces émissions de GES ont été estimées à 953 155 tonnes équivalent CO2.  

Lors de la réalisation du Bilan Carbone®, une concertation des acteurs du territoire et une analyse des politiques publiques locales sur l'énergie et le climat ont été établies. Cet état des lieux a permis de mieux connaître les forces, les opportunités et les faiblesses sur le Pays Vallée du Loir. Des enjeux territoriaux spécifiques ont pu être identifiés. Les domaines ciblés dans le PCAET ont été mis en avant pour apporter une réponse cohérente et adaptée au contexte local. 
  
L’élaboration du PCAET a été faite conjointement avec le Schéma de Cohérence Territorial (SCoT), pour devenir une des composantes majeures du projet de territoire.  
  
Les élus du Pays Vallée du Loir ont validé le 20 octobre 2016 un programme de 15 actions, à mettre en œuvre dans les 6 prochaines années :

  • Orientation 1 : Mobiliser les citoyens autour des enjeux énergétiques et climatiques
  • Orientation 2 : Permettre l'efficacité énergétique du parc résidentiel
  • Orientation 3 : Développer les possibilités d'autonomie énergétique du territoire
  • Orientation 4 : "Réinventer" et "ré-enchanter" l'agriculture et la sylviculture locales
  • Orientation 5 : Privilégier une économie d'implication locale
  • Orientation 6 : Rendre exemplaires les collectivités publiques autour de la transition énergétique

 

Cette version n°1 du PCAET est actuellement retravaillée avec les acteurs du territoire afin d’intégrer de nouveaux éléments de diagnostic : 

  • Le déploiement des énergies renouvelables en lien avec le déploiement des réseaux énergétiques ; 
  • La qualité de l’air ; 
  • La vulnérabilité du territoire aux impacts du changement climatique. 

Ces nouvelles données récoltées permettront d’enrichir les 15 actions. Certaines actions du Plan de Déplacements Durables (PDD) seront également intégrées au document final. 

Fort de sa stratégie territoriale énergétique, le PETR a souhaité répondre en 2016 au 3ème appel à projet de l’État « Territoire à Energie Positive Pour la Croissance Verte » afin d’apporter un appui financier à ses collectivités.

Le PETR a été retenu lauréat le 27 février 2017 pour 16 projets sur le territoire concernant la rénovation de l’éclairage public, le déploiement de la mobilité électrique, l’installation de panneaux solaires thermiques dans un camping et le réaménagement d’une plateforme multimodale dans une halte ferroviaire.

Grâce à cette action, 15 collectivités du territoire ont pu bénéficier de 600 900 euros de subvention pour la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique ou de leurs achats favorisant la performance énergétique (cf. carte des travaux et achats favorisant la transition énergétique financés ci-dessous).

 

Du fait de sa labellisation TEPCV, le PETR a pu déployer un programme spécifique de CEE, intitulé « économies d’énergie dans les TEPCV », pour l’ensemble de ses collectivités. Ainsi, une enveloppe de 1.3 million d’euros a été allouée au territoire pour financer des projets de rénovation énergétique sur le patrimoine des collectivités dans les domaines de l’isolation, du changement de chauffage ou de l’éclairage public.
Retrouvez le livret de présentation et le livret de questions/réponses de ce programme sur le Pays Vallée du Loir.

Grâce à une convention de partenariat signée avec CertiNergy, expert historique du dispositif des CEE, c'est à ce jour plus de 100 projets qui ont été accompagnés dans le cadre de ce programme sur le territoire et l’intégralité de l’enveloppe, près de 1 million d’euros, a été entièrement consommée (cf. carte des travaux de rénovation énergétique financés ci-dessous).
Retrouvez le bilan de ce programme sur le Pays Vallée du Loir.

Cette forte mobilisation des communes s’explique en partie grâce aux opérations groupées d’audits, organisées par le PETR et réalisées sur des bâtiments publics (71 bâtiments entre 2012 et 2014) et des parcs d’éclairage public (27 parcs entre 2014 et 2018). Ces diagnostics ont permis une réelle prise de conscience des enjeux et des possibilités liés à la rénovation énergétique. Cela tient également du fait de l’accompagnement technique de la Conseillère en Énergie Partagée (CEP) du PETR qui suit 19 communes et 1 communauté de communes (action 15 du PCAET) notamment dans leurs projets de rénovation.

Lors du comité syndical du 9 novembre 2017, les élus ont fait le choix de reverser 10% du montant des primes CEE, obtenues par les communes pour leurs travaux de rénovation énergétique, au PETR afin de financer une opération de rénovation énergétique des habitats privés (action 4 du PCAET).

Nouveau programme en cours sur le territoire jusqu'en 2020 ! Retrouvez toutes les informations sur cette brochure.

Amandine PERRIAUD
Chargée de mission Energie – Climat
Tél : 02.43.38.16.76
amandine.perriaud[at]pays-valleeduloir[dot]fr

Économies d'énergie et réduction des GES en Vallée du Loir